PROGRAMME DE RENOUVELLEMENT URBAIN C’EST PARTI !

Par Sylvie Zegrani

 

On l’attendait depuis des années et jusqu’au dernier jour on constatait encore des retards ! … Celui du Ministre en charge de la ville et du logement Julien Denormandie venu signer le 7 mars 2019 les conventions de renouvellement urbain avec un engagement de 16,4 millions d’euros. C’est pas grave, après avoir attendu 5 ans, on n’était pas à deux heures près ! Surtout pour un projet de cette envergure qui va transformer complètement l’image du quartier avec une réhabilitation globale incluant non seulement l’habitat mais aussi l’environnement et l’éducation.

« Le rôle de l’État est un enjeu important » a rappelé Jean François Fountaine le 7 mars devant le ministre Julien Denormandie attentif et Michel Carmona au premier rang à gauche. Photo : Communauté d’agglomération de La Rochelle
« Le rôle de l’État est un enjeu important » a rappelé Jean François Fountaine le 7 mars devant le ministre Julien Denormandie attentif et Michel Carmona au premier rang à gauche. Photo : Communauté d’agglomération de La Rochelle

Le quartier de Villeneuve-les-Salines compte environ 7500 habitants et un taux de chômage atteignant les 30 %. Il rassemble 23 nationalités différentes. C’est un quartier prioritaire inscrit dans la politique de la Ville. Il est constitué d’immeubles et de pavillons résidentiels et jouit d’un environnement exceptionnel constitué d’anciens marais salants, de lacs et d’une réserve naturelle.

 

Construits entre 1970 et 1975, plus de 800 logements sont sortis de terre pour répondre rapidement à une problématique de manque de logements et pour accueillir de nouvelles populations venues travailler dans les usines à proximité. Pour illustrer cet aspect quantitatif plutôt que qualitatif, ces logements sont numérotés et dénommés encore à ce jour : les 100, les 200, les 400 etc. L’ambition de ce projet est d’humaniser tous ces chiffres et redonner vie aux espaces publics, notamment la place centrale du 14-Juillet, regrouper les services publics au même endroit, accueillir des activités économiques, aménager les abords des lacs et attirer de nouvelles populations en diversifiant l’offre de logements (accession sociale, logements étudiants, logements privés...) pour une plus grande mixité socio-économique.

 

Six cents logements seront réhabilités d’ici 2024 en termes de confort et de performance énergétique. Pour remettre de la mixité sociale, cinq immeubles vont être détruits. Une centaine de nouveaux logements, essentiellement en privatif, vont être reconstruits en divers endroits du quartier, sous forme de maisons en résidence ou de petits immeubles. Sur les 180 logements à détruire, 110 foyers sont déjà relogés dans le quartier ou en dehors.

 

Onze logements en accession sociale à la propriété seront construits par l’Office Public de l’Habitat près de la Maison de la santé. Concernant les nouvelles constructions, l’agglomération promet des bâtiments « aux formes architecturales diversifiées et esthétiques » mais surtout « économes en énergie ».

 

Pour ne pas renouveler les erreurs du passé, l’espace urbain va être repensé, avec notamment des espaces de jeux pour les enfants et des circulations douces pour les piétons et les vélos. Est ainsi créée une interaction entre la nature environnante et les espaces urbains, car Villeneuve touche le marais de Tasdon, qui sera également mis en valeur,

 

L’école Lavoisier sera reconstruite et deviendra une école expérimentale et moderne ouverte sur la nature et aux sciences du vivant. De nouveaux espaces entre les lacs proches et le parc Condorcet seront aménagés, et la place « centrale » du 14-Juillet, ouverte notamment sur le marais.

 

Le programme de renouvellement du quartier devrait aussi profiter à l’emploi des habitants et au renforcement du lien social, déjà très présent à travers son milieu associatif.

 

Les vitrines des commerces seront rénovées et de nouveaux espaces commerciaux construits, pour accueillir également de nouvelles formes d’activité économique.

 

Un nouveau pôle va accueillir l’ensemble des services publics de proximité comme l’annexe de la mairie, un espace culturel incluant la médiathèque et des locaux d’associations. En face de cette Maison des services, le centre social sera reconstruit d’un côté, et de l’autre la Maison du lac va devenir le pôle petite enfance. Un peu plus loin, une maison pluridisciplinaire de Santé va être inaugurée le 1er avril 2019. Elle va accueillir 21 professionnels de santé : médecins généralistes, infirmières, kinésithérapeutes, diététicienne, podologue, orthophoniste, psychologue, sage-femme et un espace d'animation santé.

 

Le montant total du renouvellement urbain de Villeneuve-les-Salines s’élèvera à 125 millions d’euros dont 20 millions apportés par l’Agglomération, 20 millions par la ville de La Rochelle, 45 millions par les organismes de logement social, 5 millions par le Conseil départemental et 800 000 € par la CAF de Charente-Maritime.